Archive | test RSS for this section

Le test du Nokia Lumia 800 et de Windows Phone 7.5

J’ai ce portable depuis sa sortie en Novembre de l’année dernière et pourtant je ne vous en avais jamais fait le compte rendu, sur le portable en lui-même bien entendu mais également sur le « nouveau » système d’exploitation de Windows et mon avis sur le sujet.

Le Lumia 800 : 

Je pense qu’il est normal que je commence par vous parler du portable car c’est un peu la base de tout 🙂 On va commencer par le design qui est la première approche que l’on a avec le téléphone et qui est très importante et peut faire le choix entre plusieurs mobiles de la même catégorie. Je vous annonce tout de suite la couleur, je l’adore. Les courbes sont juste magnifique, il est à la fois arrondi sur les côtés et carré sur le haut et le bas. La texture est très agréable au toucher, elle est faite en polycarbonate. Le téléphone est également muni de deux boutons volume + et – ainsi que celui de l’appareil photo qui sont situés uniquement sur la tranche droite de l’appareil donc plus pratique pour les droitiers, ça tombe bien c’est mon cas, comme 80 % des gens 😀 Bien sûr sur la face avant se trouvent les boutons classiques de Windows Phone 7 c’est à dire « retour », « home » et « recherche » (un bouton dont au début on pense qu’il n’est présent que pour la symétrie mais qui est bien utile).

Sur la face arrière se trouve un appareil photo de 8 millions de pixels qui est de très bonne qualité. Je sais que certaines personnes en attendaient plus de la part de Nokia, mais je le trouve très satisfaisant avec de très beaux contrastes même à faible luminosité et d’une très haute définition. Son seul défaut que j’ai pu lui trouver n’est pas dans la prise de photo mais dans les vidéos avec une mise au point pouvant aller jusqu’à 20 secondes et je peux vous dire que c’est très long ; je trouve cet écart en terme de vitesse entre la photo et la vidéo très bizarre mais je n’ai pas les éléments nécessaires pour vous justifier quoi que ce soit.

(photo prise avec le lumia 800)

Pour voir vos photos prises vous avez donc besoin d’un écran, et de qualité s’il vous plaît (mais quel magnifique transition on applaudit l’artiste). Un écran légèrement incurvé et accompagnant la forme  générale du téléphone. Et là j’ai envie de dire que c’est la grande claque en terme de qualité d’écran, bien qu’il ne soit pas muni d’un très grand nombre de DPI comme l’écran Retina d’Apple avec son iPhone et ne disposant d’une résolution de seulement 800×480, il retransmet avec brio les couleurs, et les noirs sont tellement profonds qu’on ne fait presque pas la différence entre l’écran et le bord. En  plus il a un très grand contraste, ce que j’aime beaucoup, et comme je vous l’ai dit l’écran étant légèrement incurvé sur les bords on a l’impression de glisser lorsque l’on glisse sur l’écran pour naviguer entre les menus. On peut noter également qu’il est le téléphone qui est le plus lisible au soleil d’après des tests menés sur différents appareils sous une lumière de 40 000 lus.

Bon sinon caractéristiques techniques c’est un Qualcomm MSM8255 cadencé à 1,4GHz et avec 512 Mo de RAM, c’est peu mais largement suffisant pour faire tourner Windows Phone 7.5.

Pour conclure, on peut dire que ce téléphone est juste superbe et je vous le recommande énormément, en plus Nokia fait énormément de mises à jour notamment sur la batterie et l’on arrive maintenant aux environs d’une journée et demie en une recharge. Je ne vous ai parlé que de la partie Hardware pour le moment mais la deuxième partie concerne tous les Windows Phones pour le Software bien que je m’appuie sur l’expérience que j’ai avec mon Nokia.

Windows Phone 7 :

Je pense que cette partie va intéresser beaucoup de monde surtout ceux qui hésitent encore à passer sous Windows Phone de peur d’être déçu et je les comprends car il s’agit d’un changement radical par rapport à ce que l’on connaissait avec les Android et de iOS (iPhone). Je tiens à préciser que j’ai eu une expérience quotidienne sur tout les OS existants actuellement donc iOS, Android et BlackBerry (donc oubliez Palm étant donné qu’il a été abandonné par HP), cela me permet donc d’avoir un regard objectif sur WP et les autres OS.

Bon commençons avec le sujet qui fâchent certaines personnes, c’est-à-dire l’interface générale de l’OS. Pourquoi je vous dis que c’est un sujet qui fâche ? Tout simplement parce qu’il est très difficile sur ce point-là de le juger car soit on l’adore soit on le déteste. C’est sûr on est dépaysé lorsque l’on vient des autres OS, le menu principal se présente en deux parties, la première qui correspond à toutes vos tuiles qui est une sorte de raccourci/widget. Et sur ça je trouve que MS (Microsoft) a très bien fait les choses puisque chaque application que vous mettez sur la page d’accueil sera animée ; je m’explique, par exemple vous avez un client Twitter et dès lors que vous recevrez une mention ou un message privé cela sera affiché sur la tuile, ainsi on peut savoir exactement ce que l’on a reçu. Pareil pour des apps de news, qui vous afficheront par exemple la dernière news. Bref, une idée toute simple qui mélange icône iPhone et widget Android.

En ce qui concerne la deuxième partie il s’agit tout simplement de la liste de vos applications triée par ordre alphabétique.

J’en ai fini avec l’interface générale, je vais passer à la navigation dans les applications. En effet MS a complètement réinventé la façon de penser d’utiliser une application, ainsi on ne se retrouve plus avec une navigation par onglet où lorsque vous cliquez sur l’onglet justement vous affichez une nouvelle page, nan ici on parle de panneaux. Ça peut paraître étrange mais maintenant les applications représentent plus un mur que vous glissez pour afficher les différents menus ou onglets. C’est en fait l’inverse de iOS/Android qui eux ont plus une organisation verticale dans les apps alors que celle de WP est plus horizontale.

Au final on se retrouve avec des apps vraiment magnifiques (pas comme Android où je déteste les éléments de base) mais le revers de la médaille est que beaucoup d’app de news essentiellement se ressemblent et on a l’impression d’être toujours sur la même app, heureusement que certains développeurs se bougent et proposent des apps qui sortent de l’ordinaire tout en étant dans le style Metro.

En parlant d’applications, on parle également de Marketplace qui est tout simplement l’équivalent du Google Play pour Android et de l’AppStore pour iOS. Aujourd’hui on compte bien plus de 80 000 applications, c’est encore bien loin des deux autres stores mais il les rattrape très rapidement et à part deux ou trois exceptions faites j’ai trouvé tout ce dont j’avais besoin sur le Marketplace.

Microsoft a également beaucoup communiqué sur la connectivité aux réseaux sociaux et je peux vous dire que le pari est réussi. En effet vous pouvez associer votre compte aux principaux réseaux et ainsi vous pouvez en un clin d’œil depuis la tuile « Moi » publier un statut sur un ou plusieurs des réseaux sociaux ainsi que d’avoir un centre des notifications que vous avez reçues de Twitter, de Facebook, des autres et vous pouvez y répondre très rapidement. Cette fonction est juste magique sans parler de la synchronisation de vos contacts avec leurs différents comptes et de pouvoir depuis leur fiche contact leur envoyer un message depuis Facebook/Twitter/SMS. Je cite uniquement Twitter et Facebook car c’est ceux que j’utilise et ce sont les plus connus.

Au final j’adore l’OS, il est très fluide, beau, (enfin ça c’est chacun ses goûts) et dispose d’un bon nombre d’applications quicombleront tous vos besoins. Bon je sais que certains vont lui reprocher le manque de personnalisation puisque l’on ne peut pas vraiment le bidouiller, mais est-ce que c’est vraiment le but d’un Smartphone ? Je ne crois pas, autant je m’éclate à bidouiller mes PC autant je ne souhaite pas perdre mon temps sur mon Smartphone.

Conclusion:

Pour finir je vais tout simplement dire que ce Nokia Lumia 800 est un vrai bijou et que je ne peux que vous conseiller son achat ! En effet il a toutes les qualités qui sont nécessaires pour un portable : beau, fin, puissant, bel écran et OS de qualité. Oui je suis devenu fan de l’interface Metro et de ce Lumia !

Article vérifié et corrigé par @StormLexie

Le test de Anno 2070

Prenez votre sac à dos et votre boussole car nous allons partir découvrir de nouvelles îles et s’y installer. Un peu comme Christophe Colomb le fit,bien qu’il n’ait que découvert l’Amérique. Nous allons partir vers des terres dont personne ne connait encore l’existance, sont elles sur notre chère planète? Difficile de le savoir mais on peut espérer qu’ils aient pensé à tout chez Ubisoft. Car oui, nous allons parler de Anno 2070, enfin je vais vous conter mon aventure.

C’est parti on allume le jeu et notre envie de coloniser est déjà à son comble. Je lance la campagne et je découvre une histoire scénarisée qui est plutôt plaisante à jouer sans être exceptionnelle, en même temps on ne joue pas vraiment pour avoir un scénario super poussé mais c’est toujours un plus. Cette campagne sert donc plus de grand tutoriel car le jeu prend tout son sens lorsque vous jouez en mode libre ou en ligne.

Vous prendrez donc la tête de deux grandes factions: les Tycoons et les Ecos qui sont en faite respectivement les gros pollueurs mais très performant et les écologistes (oui c’était assez simple le dernier). En effet le jeu intègre énormément la fonction de gestion de la pollution ainsi chaque bâtiment à un indice de polution qui aura un impact négatif sur vos habitants ou qui va vous empêcher de cultiver certaines plantations. On voit bien qu’ils utilisent un problème d’aujourdui pour en faire un point central de gameplay dans le futur. Bien que cet aspect soit très interessant il est très facile de le réduire à un certain niveau de développement en posant un seul bâtiment qui a un impact de zone, cela perd un peu de son charme et c’est bien domage. Bien sûr Anno 2070 n’est pas que ça et les habitués le savent bien, au programme vous aurez donc les bâtiments classiques et une grande personnalité. On a l’habitude mais la recette marche, un petit relifting à tout de même été fait pour rendre les bâtiments crédibles. Cependant on peut regretter que les Ecos soient trop verts et que les Tycoons trop gris ce qui nuit en partie l’intéret d’un Anno qui est d’admirer sa ville se développer et donc le plaisir visuel.

Et là vous me direz quel est l’interêt de se laisser tenter par cette version futuriste puisqu’elle n’apporte pas de très grandes nouveautés et se contente de renouveler les recettes passées … du moins jusqu’à ce que vous entriez en contact avec Les Scientifiques. C’est nouvelle faction supplémentaire qui est disponible une fois que vous aurez certains bâtiments chez les Tycoons ou chez les Ecos. La particularité des scientifique est de se trouver sous l’eau ce qui offre un nouveau gameplay très intéressant qui va en complément des deux autres factions. Bien sûr les bâtiments sous-marins sont plus limités que ceux à la surface et sont surtout des bâtiments de production et non d’habitation. Ce qui est intéressant chez les Scientifiques c’est que cette faction soit à la fois disponible pour les Ecos que pour les Tycoons ce qui offre une profondeur (comme sous l’eau haha) de gameplay plus intéressant comme je l’ai dit plus haut.

Le commerce est lui un aspect très important des Annos car cela vous permet de spécialiser une île sur tel type de production et une autre sur autre chose. Cependant bien que cela marche sans aucun problème et qu’il est facile d’automatiser les circuits commerciaux je suis un peu déçu qu’ils n’aient pas plus poussé l’aspect économique comme la gestion de la bourse avec des pénuries etc.

Conclusion :

Mon bilan pour Anno 2070 est relativement mitigé car celui ci reprend tout ce qui a marché (et qui marche toujours) des anciens Anno en y ajoutant une nouvelle faction qui elle est très intéressante mais en perdant les couleurs et le charme des villes que l’on pouvait construire par le passé. Bien que ce jeu ait des défauts il vaut vraiment le coup surtout si vous n’avez pas les autres anno ou si vous êtes tout simplement un fan de la série. Cependant ça ne m’a pas empêché de jouer pendant plus de 4 heures le soir sans m’arrêter, mon pc commençait à chauffer :).

Ps: Un grand merci @StormLexie pour la correction.

Test de Tribes Ascend

Salut à tous,

vous ne devez sans doute pas connaitre Tribes Ascend, c’est pour cela que j’ai décidé de vous le faire découvrir par le biais de ce petit test de la beta. Car oui le jeu n’est pour l’instant qu’en beta et pourtant il révèle tout un potentiel. Le jeu prend le modèle du Free-To-Play (F2P) comme de nombreux jeux indépendant, cependant celui-ci est très bien pensé mais j’y reviendrais après.

Il s’agit donc d’un FPS développé par Hi-Rez Studios et dont la béta a débuté le 4 novembre 2011. Il s’agit d’un jeux uniquement multijoueurs, donc pas de campagne, pas de solo, que du jeu en ligne. Et comme tout les FPS le principe est relativement simple, vous devez tuer l’équipe adverse dans un univers futuriste avec un vrai cachet bien qu’il reprenne les bases de ce dernier. Ici pas d’histoire, que du fun, vous êtes rouge ou bleu et c’est partis.

Gameplay:

C’est sûrement ce que j’ai apprécié le plus lorsque j’ai commencé à jouer à Tribes: Ascend, c’est son gameplay à la fois nerveux et complexe. Je m’explique (enfin si j’y arrive car c’est assez complexe à expliquer), la majorité des déplacements se font grâce au jetpack et aux glissades. En effet lorsque vous prenez de la hauteur avec le jetpack (et donc que vous avancer), il va falloir redescendre de tel à prendre la pente au bon moment pour ainsi aller le plus vite et le plus loin que possible ce qui vous sera très utile lors des affrontements; si vous préférez, cette technique me fait un peu penser à Tiny Wings (un jeu sur iphone). Vous l’aurez compris on passe donc beaucoup de temps dans les air, il va donc falloir tirer avec précision et anticipation pour tenter de toucher l’ennemie. Et c’est là que le jeu prend tout son sens, car vous êtes dans les airs (et des moments sur terre pour recharger votre jetpack) et vous allez à une vitesse folle – du moins si vous savez jouer 😀 – et vous devez viser l’ennemie avec précision, vous comprenez maintenant pourquoi je vous dit que ce jeux est à la fois nerveux et complexe. Mais ce n’est pas tout vous pouvez utiliser des véhicules qui peuvent être d’une précieuse aide sur les champs de bataille, tout comme les tourelles de défense qui se trouvent près de votre drapeau (en capture de drapeau du moins) et qui peuvent être upgrader pour augmenter leur performance et leur vie.

Contenu:

Bien que le jeux n’est que en béta, il est important de parler de son contenu. En effet ce dernier comporte environ 5-6 cartes (je ne l’ai est pas compté précisément) et 3 modes de jeux qui pour le moment sont le classique capture de drapeau dont je ne vais pas vous expliquez le principe parce que là je ne peut plus rien faire pour vous 🙂 , un team deathmatch qui est autant classique que fun et un dernier mode de jeux : rabbit. Ce ne sont donc que des modes de jeu très classique mais qui sont très bien exploité dans ce jeux. De plus le jeu dispose de 3 véhicules qui sont une moto volante qui n’est pas très utile car peu puissante mais rapide, un tank et donc là c’est le contraire: puissant mais lent et pour finir un vaisseau spatial qui est injouable (je me crash tout le temps ^^ ). Ces véhicules peuvent être acheté en partie grâce aux crédits qui sont égal au nombre de points que vous amassé et qui sont donc par conséquent remis à zéro à chaque partie. Tribes reprend également le principe des classes (à la tf2 🙂 ) et elles sont au nombre de 15 et sont déblocable lorsque que vous avez atteint un certain niveau, mais il va falloir les acheter avec des points. Cependant je ne suis pas sûr que autant de classe soit nécessaire car je ne l’ai pas encore tous essayer. On peut donc dire que même si ce jeux n’est encore qu’en béta il est réellement complet et devrais s’améliorer au fils du temps.

Graphisme:

J’enchaîne sur les graphismes, le jeux est beau mais sans être exceptionnel et correspond très bien au style de jeux dont il fait partis, un peu à la team fortress sans être autant cartoon que ça. Les décors sont relativement vallonnés pour facilité la glissade et les textures de bonne qualité. Et comme je l’ai dit plus haut, les graphismes du jeu on un réel cachet qu’il est plaisant de les regarder.

Le Free-To-Play :

J’en ai parlé tout au long du test que le jeux est un F2P sans vous expliquer précisément ce que ça veut dire et comment il est exploité dans le jeux. Donc le F2P est une méthode de commercialisation qui consiste à proposer le jeu gratuitement mais en ajoutant des items payant, il est beaucoup utilisé dans les jeux indépendants car cela leurs permet de faire connaitre leurs jeux rapidement et gagner de l’argent. Bien que certains jeux ne comprennent pas bien le principe et rendent l’achat indispensable plutôt que substituable cela tue souvent le jeu mais dans Tribes ce concept ne vous sert uniquement à évoluer plus rapidement en acheter des crédits qui sont également obtenue en cours de partie et qui vous permettra d’acheter de nouvelles classes ou des performances. Mais ici aucun élément n’est bloqué et vous pouvez obtenir toute les classes du jeux ainsi que leurs améliorations sans débourser le moindre centime et donc c’est un très bon point pour Tribes.

Conclusion:

Vous l’aurez compris j’adore vraiment ce jeu, car il n’a que des qualités et vous allez vous amuser pendant des heures et des heures, en plus il ne s’agit encore que d’une béta donc ça promet pour la sortie officiel du jeux dont la date n’a encore été annoncé. Bien que je viens de dire que ce jeu ne contenait pas de défaut, il est vrai que pour le moment les serveurs ne sont pas au top donc il arrive parfait (même malheureusement fréquemment) que l’on soit déconnecté sans raison ce qui est assez frustrant, mais ils ne s’agit que d’une béta et ce problème ne concerne bien évidemment que les serveurs et pas le jeu en lui même et pourra être améliorer plus tard. Bref si vous voulez participer à la béta (semi-privée) de ce jeux nerveux, fun, précis et héroïque (lorsque l’on fait un headshot en l’air c’est épic) je vous invite à vous rendre sur leur page facebook pour demander une clé.

Sur ce j’espère vous retrouvez in-game et si vous trouvez Farnots qui se trouve en tête de classement c’est tout à fais normal 😛

Le test ultime de la R.A.T. 7 de Cyborg

Salut tout le monde,

On commence ce premier week-end des vacances par le test de la souris R.A.T. 7 de Cyborg (filiale de MadCatz ) , alors oui cette souris est sortis depuis longtemps mais j’avais promis a un twittos (habitant de twitter 😉 ) et je n’avais jamais eu le temps de le faire, et d’ailleurs je m’escuse auprès de cette personne du retard (dédicace @imbroglio_belge).

Je peut aussi utiliser le prétexte que la version blanche de cette magnifique souris est sortie il y a peu ici , mais je ne le ferais pas parce que je suis un type bien 😀

Avant-Propos:

Bon je vais commencer par vous présentez l’aspect théorique de la souris pour que vous partez en sachant de quoi je vais vous parlez. Alors la rat 7 , comme son nom l’indique ce n’est pas une souris c’est une rat ( hahahaha c’était drôle  😉 ), et ce qui en fait une souris particulière c’est qu’elle ce veut complètement customisable, vous pouvez donc modifier chaque élément de votre souris pour qu’elle vous convienne parfaitement. Et bien sûr il s’agit d’une souris pour gamer et donc avec des caractéristiques très élevé comme un capteur allant jusqu’à 5600 dpi et une vitesse suivi jusqu’à 6m/s .

Le contenu :

Je commence directement par le contenu de la boite lorsque vous la recevez et que vous êtes tout excité pour l’ouvrir ! Donc vous auriez le droit à un truc qui est plutôt pas mal , c’est la souris (et oui ils ont pensez à vous la donner). Bon sinon il y a un cd d’installation pour les drivers avec un petit logiciel pour associer des combinaisons de touche, et…. c’est de la merde, soyons clair ça ne sert à rien de l’installer et ça n’apporte rien c’est pour ça que je vais faire l’impasse dessus. Sinon toujours dans le cadre de la personnalisation poussé au bout, il s’agit d’une petit boite regroupant des poids (6 grammes en plus ou en moins) , 3 repose-paume(dont une sur la souris (logique) )  et également 3 repose-doigt.

Le design :

On continue avec le design, et vraiment là, c’est superbe. On a un aspect bionique (et cyborg ?  😀 ) et décousus qui rend vraiment bien. Après je sais bien que cette souris sort du schéma classique et donc c’est soit on l’adore, soit on la déteste, affaire de goût. Pour une souris de gamer il faut bien des boutons en plus quand même, avec 2 boutons latéraux (sur le côté hein) gauche, 1 bouton de « précision » qui baisse le nombre de dpi lorsqu’on le maintiens ce qui permet de diminuer la vitesse du curseur  – certains dirons que c’est cheaté surtout pour les fps, mais on ne l’utilise pas souvent donc …On continue avec les boutons avec un qui se situe entre les deux cliques et qui permet d’augmenter à la voler le nombre de dpi (très utile) , ils sont répartis sur quatre niveau que vous pouvez définir avec le programme fournis ; il y a également un qui permet de changer en trois mode de paramétrage pour les actions avec des touches simultané.

Confort:

Surement une des parties les plus importante pour une souris avec les performances, et là cyborg nous sort vraiment quelque chose de vraiment exceptionnel,  la souris conviendras à tout le monde (du moment que vous êtes droitier), et on peut dire que ça peut se comprendre étant donné tout les aspect de personnalisation de la souris pour en faire votre souris. Et donc on peut (presque) tout changer, pour chaque élément il est possible de le déplacer à la hauteur que l’on souhaite tout comme le poids. Au final le confort est presque assuré du faite de la personnalisation complète de la souris et ce qui en fait un très gros point fort.

Performance:

Allez vous l’attendez tous, j’en suis sûr, ce sont les performances de la souris. Et bah je ne vais pas vous en parlez, non, non ne partez pas, je plaisantais ;). Bon en tout cas je vais en parler très rapidement étant donné qu’il y a très peu de chose à dire à ce sujet à part que c’est juste parfait. Grâce au performance élevé du capteur (pour rappel allant jusqu’à 5600 dpi) et du fait que la souris est filaire , elle offre une précision sans faille et au pixel près, que du bon donc, sauf que le capteur étant optique la souris ne fonctionne pas sur  les surfaces complètement plate et noir, mais attention sur beaucoup de surface sombre je n’ai eu ce problème sur une seul table, donc rien de bien méchant.

Conclusion:

Je pense que je vous en ai assez dit sur cette souris et qu’il est temps de conclure. On peut donc dire qu’il s’agit d’une superbe souris très performante et au design qui conviendra à tout les gamers qui en ont l’utilité parce que le prix est tout de même assez élevé pour une souris ce qui en fait un de ses principal défauts mais c’est le prix de la qualité 😀 . Autre petit point faible c’est le capteur optique qui a une petite limite sur les surfaces noir. Sinon rien d’autre à reprocher à cette souris que je ne me sépare plus jamais.

En espérant que ce petit test vous a plus et qu’il vous auras aider dans votre choix de souris pour noël 😀

Test tablette graphique – Bamboo : Pen & Touch

Salut tout le monde,

Ça fait maintenant une semaine que je viens de m’acheter et que j’utilise la Bamboo Pen & Touch de Wacom et donc je me suis dit, tiens et pourquoi pas vous faire un petit test (trop aimable :D).  Alors j’ai pris une tablettes graphiques pour essentiellement de la sculpture numérique avec Zbrush ou Scuptris, mais pas vraiment pour le dessin (je sais pas dessiner ) juste un peu de photoshop bas niveau.

On va commencer par les caractéristiques techniques pour les fans de ça ;). Alors c’est une tablette d’une zone tactile de 5.8″ x 3.6″ , avec une résolution de 2054 point sur le pavé tactile (ce qui est normal pour une tablette de cette gamme et de cette taille) avec un niveau de pression du stylet 1024 et ça c’est très bien pour être précis lorsque l’on appuie plus (ou moins) sur la tablette. Elle est compatible Mac et Windows du moment qu’il y a un port usb (bon si un Pc n’a pas ça je ne peut plus rien faire pour vous :D)

On y retrouve quoi dedans:

La boite comprend quelque chose de magnifique , il s’agit de la tablette graphiques (ils sont fort chez Wacom, ils ont pensé à nous la mettre 😀 ), on a le droit également au cable usb, à un manuel rapide avec un cd qui contient les drivers de la tablette ainsi qu’un petit logiciel dont je reviendrais plus tard. Il y a aussi un set de 3 mines (+celle incluse dans le stylet) qui vous permetteras de changer vos mines, car oui même s’il s’agit que du numérique, la pointe s’use et donc il faut la changer. En une semaine d’utilisation j’ai dus la changer à l’heure ou je vous écrit ces lignes, donc il va falloir en racheter ici .

Et le design et la taille de la tablette ? :

Je trouve que le design est vraiment magnifique et que le noir (au dessus) et le vert (en dessous) rendent super bien. La tablette est assez fine et est légère, de plus ça taille réduite permet de la transporter partout ou de la ranger facilement lorsque l’on ne l’utilise pas, la zone tactille est donc très réduite mais pas dérangeante pour un écran de 15 pouces ( 17 pouces, visez un peu plus grand). Le stylet est quand à lui très agréable à prendre en mains et dispose de deux boutons facilement reconnaissable car l’un est plus enfoncé que l’autre, il y en a un qui sert à scroller (il s’agit de la molette) et l’autre sers de clique droit étant donné que le clique gauche est réalisé lorsque l’on appuie sur la tablette. La tablette dispose de trois boutons latéraux qui sont exactement la même chose que ce qui ce trouve sur le stylet,à l’exception d’une touche qui permet d’activer ou non la saisie tactile, car oui la tablette gère le tactile mais comme ce n’est pas le but principal d’une tablette graphique j’ai décider de ne pas trop en parler bien qu’il marche très bien.

Le petit logiciel livré :

Lorsque vous installez les drivers de la tablette (qui sont indispensable) Bamboo vous installe un petit logiciel bien sympa (le bamboo dock) qui va vous permettre d’installer des applications de leur store mais également de gérer les paramètre de votre tablette. L’interface est très bien réaliser et n’est pas intrusif sur l’écran (il est bien sur possible de la fermer)

Le bamboo dock dispose d’un store d’applications qu’il est possible de télécharger et de faire apparaître sur le « dock » de l’application (un peu comme ios), les applications ne sont pas très nombreuse mais plutôt efficace dans l’ensemble, il y a quelque petit jeux qui vous amuserons 5sec avant de les supprimer, il y a aussi le fameux evernote qui marche plutôt bien même si l’application ne répond pas au design du reste du dock car il s’agit de l’application avec la fenêtre windows. Sinon il y a quelque app de prise de note rapide et je pense que c’est la principal utilité de ce dock car les applications s’ouvre très rapidement et vont à l’essentiel, ce qui est parfais pour justement prendre des notes ou faire de petits croquis sans avoir besoin d’ouvrir photoshop ou autre logiciel très lourd.

Le menus paramètres est très complet est permet une optimisation complet de votre tablette. Je ne vais pas m’attarder dessus car la plupart des réglages qui s’y trouve vont rester par default, et puis ce ne sont juste des paramètres 🙂

Et en action, ça ce passe comment ? :
Je vous ais fait attendre jusque là pour savoir si la tablette tactile marchait bien, et bien je vais vous le dire tout de suite, c’est la cas. La tablette gère très bien tous ce qui est l’inclinaison du stylet (pour les apps compatible) ainsi que la puissance avec laquelle on appuie sur la tablette. La précision est elle aussi très efficace grâce au nombreux points présent partout sur la tablette et sur le stylet, comme je vous l’ai précisé plus haut, la taille réduite de la tablette n’est absolument pas dérangeant pour un usage personnel (pour les professionnels, je pense qu’il vaut mieux se tourner vers une tablette plus grand et donc avec plus de points). La gestion du tactile (avec la mains ) est efficace et offre une expérience identique à celle que l’on peut trouver sur un ipad.
Conclusion:
On peut donc dire que cette tablette graphique est très performante grâce à la précision de la tablette et du stylet, par le bamboo dock qui est dispensable mais très appréciable, et par la taille réduite de la tablette qui permet de la ranger facilement ainsi son design somptueux. Cependant ce qui en fait ses principaux atouts est également ses défauts, la taille de la tablette qui est un peu petite lorsque l’on a besoin d’être très précis, de même pour les performances de la tablette qui sont lié à la taille et qui ne permettent pas une précision sans faille.
Cette tablette conviendras donc à tout les amateurs en dessin, pour photoshop ou pour tout autre besoin comme la sculpture numérique mais sera un peu juste pour un usage professionnel. Elle dispose d’un rapport qualité/prix très convaincant puisque la tablette est proposé pour 89,90€.
Si vous avez d’autre question sur la tablette n’hésitez pas de me les poser dans les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :